Droit des marques : le procès Hermès, un exemple de victoire judiciaire contre la contrefaçon

La Cour de New-York s’est prononcée le 30 avril 2012 sur un litige opposant le groupe de luxe Hermès et un groupe d’individus et de sociétés basé en Chine.

Un cas de contrefaçon de marque sur internet

Hermès est propriétaire de nombreux signes, marques ou encore dessins Hermès.

Or, ces sociétés et individus basés en Chine exploitaient un réseau de sites Internet de contrefaçon pour offrir à la vente des produits de contrefaçon comportant la reproduction de la marque Hermès. De plus, ces entités utilisaient 34 noms de domaine comportant le terme « hermes » accompagné de termes génériques. Enfin, ces sociétés offraient à la vente au moins 9 types de biens de contrefaçon distincts comportant la reproduction de la marque Hermès.

Le 6 mars 2012, Hermès porte plainte contre le groupe d’individus et de sociétés basées en Chine.

La Cour de New-York a déclaré les défendeurs responsables de contrefaçon de marque, de dilution de la marque, de fausse indication d’origine, de cybersquatting ainsi que de concurrence déloyale. Les défendeurs ont été condamnés à payer 100 millions d’euros de dommages et intérêts. Par ailleurs, le juge a demandé aux acteurs majeurs d’internet de ne plus diffuser de liens vers les sites internet de ces sociétés.

Une victoire dans la lutte contre la contrefaçon

Cette sanction exemplaire constitue une avancée importante pour la lutte contre la contrefaçon et pourrait bien altérer les motivations des contrefacteurs. Au-delà des dommages et intérêts, la victoire du groupe Hermès semble résider dans l’isolement des activités des sociétés condamnées sur internet.

En effet, l’activité des contrefacteurs est résolument liée à leur visibilité sur Internet. L’obligation de « déréférencement » de ces sites sur les principaux moteurs de recherches et réseaux sociaux est un signal relativement fort.

Conclusion

Dans la lutte contre la contrefaçon, il est important de repérer les contrefacteurs présents sur les termes de la marque.

Chaque jour, une multitude d’acteurs achètent une url avec le nom de la marque Hermès associé à des termes génériques. Comme évoqué précédemment, l’activité des contrefacteurs et leur nuisance sont résolument liées à leur visibilité sur Internet. Par conséquent, dans cet ensemble de contrefacteurs, la priorité pour la marque Hermès est de parvenir à identifier les sites placés sur ses mots clés et en meilleure position qu’elle dans les moteurs de recherche.

Bien souvent, sur une multitude d’acteurs malveillants, une minorité d’entre eux réalise la majorité des actes d’usurpation sur une marque.

A ce titre, MAJEWAN Interactive a développé la plateforme BrandAnalytic. Brand Analytic est un outil de surveillance de marque répondant de manière proactive aux activités liées aux annonces frauduleuses, à la violation de marque déposée ainsi qu’à  la contrefaçon.

Etat de l’indexation dans Google Webmaster Tools

Des statistiques sur l’indexation des sites sont désormais disponibles sur Google Webmaster Tools !

Qu’est-ce que Google Webmaster Tools ?

Google Webmaster Tools est un outil SEO mis gratuitement à disposition des référenceurs par Google. Depuis hier, Google Webmaster Tools propose une nouvelle fonctionnalité permettant aux webmasters de suivre l’état de l’indexation des sites qu’ils gèrent. Pour y accéder, il suffit d’ouvrir l’onglet « État de santé » du menu qui vous donne accès à « État de l’indexation ».

L’état de l’indexation des sites

Cette nouvelle fonctionnalité délivre des statistiques intéressantes sur le référencement d’un site internet: l’historique de l’indexation des pages d’un site sur une année. Alors qu’auparavant cette donnée n’était qu’un instantané, un historique de cette statistique s’étale désormais sur une période d’un an. Ainsi, ces informations, recueillies sur une période longue, s’avèrent utiles pour évaluer l’impact du travail effectué sur un site internet. Il permet aux webmasters de dresser un bilan de l’existant et de définir les modifications stratégiques à apporter.

Zoom sur cette nouvelle fonctionnalité

L’état de l’indexation est représenté sous forme de graphique avec le temps en abscisse et le nombre de pages indexées en ordonné.

D’après Google, une courbe ascendante est synonyme d’un site en bonne santé. Toutefois, rappelons qu’une page indexée n’est pas forcément un gage de trafic. En effet, il est préférable d’avoir cents pages présentes en première page Google sur des requêtes très recherchées, plutôt que dix mille pages en cinquième position sur des requêtes longue-traine…

Il existe une version « basique » et une version « avancée ».

La version avancée donne accès aux informations complémentaires suivantes :

  • Les totaux de pages indexées
  • Le nombre de pages analysées
  • Le nombre de pages connues mais non analysées
  • Le nombre de pages non incluses dans les résultats délivrés par Google

Affiliation et SEO : trouver le bon équilibre

Ce week-end, alors que je recherchais les horaires d’un magasin Monoprix à Villiers (Paris 17ème), je suis tombé sur des résultats de recherche (Google) qui ont attisés ma curiosité :
Résultats de recherches Google pour Monoprix Villiers

Premier constat : le domaine monoprix.fr qui devrait faire autorité sur la requête « Monoprix Villiers » n’est pas présent dans les 3 premiers résultats naturels.

Deuxième constat : l’adresse Google Map associée à la requête « Monoprix Villiers » n’est pas bonne. L’adresse affichée est en effet localisée à Poitiers en lieu et place de Paris 17ème Villiers.

Intéressons-nous au premier résultat naturel : les-horaires.fr

[custom_frame_center]Fiche Monoprix Villiers sur le site les-horaires.fr[/custom_frame_center]

Premier constat : Une publicité concurrente à Monoprix est présente sur le site : Simply Market. Certes, le site les-horaires.fr est libre d’afficher les publicités qu’il souhaite mais la marque Monoprix pourrait voir cela d’un mauvais œil, sachant que nous arrivons sur cette page depuis la requête « Monoprix Villiers ».

Deuxième constat : Un lien « http://www.les-horaires.fr/go/130 » semble pointer vers le site monoprix.fr, regardons donc ce qu’il cache…

[message type= »success »]Un lien d’affiliation Zanox qui pointe vers courses.monoprix.fr !! Vu !![/message]

Qu’est ce que cela signifie ? Le site les-horaires.fr est un affilié du programme Monoprix. Il sera donc commissionné par Monoprix pour tous les achats effectués sur le site courses.monoprix.fr…

Vous allez me dire qu’un internaute qui cherche les horaires du magasin Monoprix Villiers ne cherche pas à acheter ses courses sur internet. Pas forcement dans l’immédiat, nous sommes d’accord. Néanmoins, le cookie Zanox (cookie de la plateforme d’affiliation) a une durée de vie de 30 à 60 jours (suivant les programmes) et aura la priorité sur les cookies génériques de la Marque.

Cela signifie que durant cette période, la marque Monoprix reversera, quoi qu’il arrive, une commission au site les-horaires.fr, même si l’internaute clique sur un lien sponsorisé ou en lien naturel officiel de la marque.

Conclusion de l’exercice

Évidemment, cet exemple ne concerne qu’une requête parmi des milliers sur la marque Monoprix. Il ne permet donc pas de tirer une conclusion sur la stratégie SEO du groupe Monoprix. Toutefois, ce cas précis permet de mettre en lumière les effets de bord d’un programme d’affiliation.

25 conseils pour améliorer vos taux de conversion

L’amélioration de votre taux de conversion passe par l’optimisation de vos pages afin de donner à l’internaute l’envie de rester sur votre site et, le cas échéant, d’acheter vos produits. Cette optimisation s’effectue grâce à un travail précis, axé prioritairement sur 5 grands pôles : Graphisme, Référencement, Webmarketing, Ergonomie, Développement. Pour chacun d’entre eux, nous vous donnons 5 conseils à suivre pour améliorer votre taux de conversion.

Graphisme

  • Mettre en avant son logo et l’associer à une baseline qui explique en quelques mots la promesse du site interne. Par exemple, « Golf Plus, le n°1 du golf depuis 1982 ».
  • Favoriser des éléments visuels forts (bannières, gif animés, flash…) plutôt que de longues pages de textes.
  • Aérer vos pages. A vouloir mettre trop d’informations sur vos pages, vous noyez l’internaute qui finit par se lasser de la « complexité » du site.
  • Favoriser une charte graphique « créative » et « originale » pour se différencier de vos concurrents.
  • Développer une charte graphique cohérente avec votre univers produit et le positionnement que vous souhaitez. Par exemple, si vous souhaitez vendre des bijoux sur internet.

Référencement

  • Soignez vos balises et méta descriptions pour favoriser la pertinence des clics et éviter que des internautes se rendent sur votre site en pensant y trouver une information complètement différente.
  • Rédiger des balises et descriptions courtes, percutantes et bien construites.
  • Nommez vos images pour bien apparaître dans les résultats images.
  • Optimisez la boutique pour la « recherche locale » afin de capter un trafic très qualifié et avec un taux de conversion fort.
  • Développez et redirigez les internautes utilisant les mobiles vers une version mobile de votre site.

Webmarketing

  • Rassurez vos prospects et clients en étant transparent sur vos informations légales et juridiques. En effet, l’augmentation de la fraude sur internet a rendu bien plus méfiants les internautes. Votre travail : les convaincre de votre sérieux, votre bonne foi et votre  capacité à honorer votre promesse.
  • Ayez toujours sur votre site au moins une opération marketing active (promos, bon d’achats, soldes, réductions…)
  • Favorisez le cross selling pour inciter les internautes à composer des silhouettes ou associations pertinentes.
  • Stimulez le témoignage client. Aujourd’hui, 80% des acheteurs consultent les avis des autres internautes avant de faire un achat. Si ces avis se trouvent directement sur votre site, ils éviteront ainsi que le visiteur aille vérifier l’information ailleurs.
  • Mettez en place un programme d’affiliation et des partenariats à la performance. Ces sites tiers seront ainsi vos meilleurs ambassadeurs.

Ergonomie

  • Simplifiez votre navigation ! L’internaute doit en 3 secondes comprendre la logique de navigation de votre site.
  • Optimisez le poids de vos pages pour ne pas faire attendre le visiteur.
  • Facilitez l’accès aux détails des produits.
  • Simplifiez le processus d’inscription et d’information de livraison.
  • Simplifiez le processus de paiement. Cette démarche fastidieuse et récurrente est vécue comme un mal nécessaire par l’internaute.

Développement

  • Proposez toujours une recherche multicritères pour rapidement cibler sa recherche.
  • Optimisez le temps de chargement de vos pages.
  • Hiérarchisez vos produits avec des rayons et des sous rayons.
  • Permettez de visualiser les photos des articles en HD.
  • Développez des mises au panier dynamique avec un retour facile vers le catalogue.

Analogie entre un magasin physique et un site e-commerce

Lors de nos premiers échanges avec certains prospects, notre principal challenge est de combattre cette idée reçue qu’un site e-commerce n’est pas un investissement à part entière.

Le « fantasme e-commerce » entretenu par les offres de boutique en ligne à 49€/mois brouille les pistes et entraîne parfois une certaine confusion…

Modification des règles de publicités Adwords en France

[custom_frame_left shadow= »on »]
Logo Google Adwords
[/custom_frame_left]
Depuis le 14 septembre 2010, Google a décidé de modifier les règles de fonctionnement en Europe de sa régie publicitaire Adwords. Cette modification autorise dorénavant n’importe quels annonceurs a enchérir sur des marques déposées comme mot clé.